Halo n’en finit pas de surprendre les fans de la légendaire console Xbox, du moins à en croire le résultat du test effectué sur Halo 5. Proposée au public depuis 2015, cette 4e génération de Halo embarque le processeur Xbox One et permet de voir en HD ou en 60 FPS la quasi-totalité de la saga.

Paradoxalement, le gameplay de Halo 5 : Guardians ressemble plus à celui de Call of Duty: Advanced Warfare qu’à celui du premier-né de la série. Toujours est-il qu’il n’y existe rien de trop étranger aux aficionados du genre FPS. Ces derniers pourraient rapidement maitriser le fonctionnement de ce nouveau jeu.

Un graphisme dopé par un moteur hors pair

Halo 5 : Guardians prétend être innovant en matière de graphisme grâce à l’utilisation d’un moteur suffisamment performant pour doper la notoriété du développeur. Le moteur ajuste systématiquement la résolution de l’écran en fonction de la source d’alimentation utilisée, tout en permettant l’exploitation totale du gameplay. Alors que les autres studios exploitent la crédulité du public en utilisant comme argument de vente une pseudo-résolution HD, Halo 5 se veut une preuve d’honnêteté avec ses 1080p. Le seul hic se trouve dans le fait que certains modèles ont du mal à permettre le défilement de 30 images par seconde lors des jeux à distance.

Une sonorité qui promet des effets mélodieux

Côté acoustique, Halo 5 est loin de décevoir les habitués de la série. Les armes, tout comme les musiques d’ambiance, émettent des effets qui procurent une certaine euphorie auditive. La traduction française est également une réussite. Par contre, à force, les doublages multijoueurs peuvent causer une certaine frustration chez les joueurs.

Une aventure solo, mais très coopérative

Sur le plan histoire, Halo 5 invite le joueur à se lancer dans une aventure en solo. Ce style promet un jeu plus divertissant, mais les novices risquent de s’égarer en cours de route bien que le background soit particulièrement riche. D’où l’intérêt de bien exploiter ses coéquipiers, d’autant plus que le système « respawn » donne à chacun la possibilité de remettre sur pied ses alliés tombés. Ce geste héroïque peut toutefois mettre en danger le secouriste. Il faut donc l’utiliser avec modération au risque de mettre en danger ses frères d’armes.

Un jeu en ligne doublement multijoueur

Le mode multijoueur en ligne propose deux modes de jeu distincts, à savoir « arène » et « Warzone ». Si les arènes offrent la possibilité de s’affronter jusqu’à 8 participants dans un combat singulier, le fameux Warzone plonge les joueurs au cœur d’immenses batailles opposant 24 joueurs. Tout au long de chaque aventure, les différentes équipes sont récompensées par des cartes consommables. Ces dernières sont à servir pour duplication de puissance.

2KGMKT_BATTLEBORN_COMBAT_SLATE2
Article précédent
Gearbox au Canada !
Games-With-Gold-img.1
Article suivant
PS + contre Games with Gold : quel choix ?