Rainbow Six Siege

Depuis Vegas 2 en 2008, des projets ont été annoncés puis annulés. La fin de Rainbow Six avait-elle sonnée ? Et bien non ! Ubisoft a décidé de lui offrir une dernière chance à condition qu’une révolution radicale soit effectuée. Cela devait passer par un abandon total de son héritage, arrêt total du style militaro-paranoïaque. Le scénario de Rainbow Six Siege sert d’alibi pour centrer la série sur le concept multijoueur. Contrairement à ce que pensent les mauvaises langues, l’opportunisme n’est pas de mise, les développeurs ont juste souhaité injecter de la fraîcheur à Rainbow Six Siege. Rainbow Six Siege est axé sur la performance sportive, fair-play obligatoire et règles strictes. Le jeu propose des joutes entre attaquants et défenseurs. Une rapidité d’action est imposée. Le rapport équipes / espace est primordial. L’équipe qui maîtrise l’espace est quasiment certaine de dominer son adversaire. La tension de jeu est palpable, le décor faisant à la fois office d’abri et de monstre.

Astuce d’Ubisoft

Ubisoft a eu la finesse d’esprit de mettre en place un système de héros uniques. Ces héros, au nombre de 20 ne peuvent être utilisés qu’une seule fois. Ce caractère unique en fait des personnages non seulement indispensables mais également dépendants. Le système de Rainbow Six Siege possède un large panel de stratégies de tactiques, ces dernières étant aussi bien agressives que défensives. La monnaie virtuelle (la Renommée) permet de débloquer un personnage pour y jouer, attention il ne s’agit pas de free-to-play. Le jeu est restrictif dans la mesure où il n’autorise pas au cours d’une même partie, deux mêmes rôles. Par contre un autre problème pointe son nez, à savoir que le netcode ne semble absolument pas viable, beaucoup de bugs en termes de scripts. Pour pallier à cette mauvaise image, Ubisoft a promis que le nouveau contenu du jeu serait gratuit.

Les-bitcoins-un-moyen-de-remuneration-utilise-par-les-createurs-de-jeu-video-genevois.jpg
Article précédent
Les bitcoins, un moyen de rémunération utilisé par les créateurs de jeu vidéo genevois
blackjack-1
Article suivant
L’univers des joueurs de black jack